Nouveautés Plan du site Newsletter Sites APF Ecoute Infos Contact
Accueil du siteParaplégie - TétraplégieComprendre...Escarres
Dernière mise à jour :
mercredi 13 septembre 2017
Statistiques éditoriales :
351 Articles

Statistiques des visites :
1676623 
depuis 09 Septembre 2008



Informations

Compensation

Le Baromètre de la compensation est un outil en ligne permettant aux personnes bénéficiaires de la prestation de compensation du handicap (PCH) d’évaluer leur compensation !

www.compensationhandicap.fr

 
 

Exprimez-vous

Vous nous dites... partage d’expériences.

et lisez les témoignages :

 

Écoute Handicap Moteur :


Des difficultés à utiliser le téléphone ?

PARATETRA - PSY est un service d’écoute et de soutien psychologique en ligne (tchat et mail), anonyme et gratuit.

www.paratetra.apf.asso.fr.

 

APF Écoute Parents

Un numéro vert d’écoute et de soutien
Des personnes comme vous sont à votre écoute. Voir le lien

 

Les escarres "réponse d’un pro" - Dr Thierry Albert - (Faire Face Paratetra)

Auteur : Carole Bourgeois, journaliste |  17879 visites | En ligne : 26 mars 2008

Questions posées au Dr Thierry Albert - Centre de rééducation fonctionnelle de Coubert (Seine et Marne).

Les escarres : les prévenir !

Citations : « On peut tout mettre sur une escarre, sauf le malade ! »

L’été a été très chaud ! La peau respirant peu, le moindre bouton de chaleur chez les personnes para ou tétraplégiques risque de s’infecter en quelques jours, engendrant une escarre. Comment favoriser la cicatrisation de ces plaies ?

Les réponses du docteur Thierry Albert, du Centre de rééducation fonctionnelle de Coubert (Seine-et-Marne).

- Question 1 - J’ai une plaie propre sous ischion, sans nécrose, non creuse, et qui représente environ le diamètre d’une pièce de 2 euros. J’essaie de rester le plus possible au lit afin qu’elle disparaisse mais seulement trente minutes par jour au fauteuil semble empêcher que la plaie ne se referme. Comment faire ?

  • Docteur Thierry Albert : Attention, même sans nécrose (plaque noire), l’escarre peut être profonde ! C’est le piège des escarres ischiatiques ! Il faut d’abord consulter pour connaître réellement sa profondeur. Sinon, la seule solution est la décharge permanente 24 heures sur 24 plusieurs jours de suite. C’est seulement quand l’escarre est complètement fermée et que les tissus ont retrouvé une consistance normale au toucher que vous pourrez vous remettre progressivement au fauteuil trente minutes par jour sur un coussin adapté.

- Question 2 - Paraplégique depuis trois ans, âgé de 35 ans, je ne connais pas bien les règles d’hygiène de base quant à la cicatrisation des escarres, surtout en matière d’alimentation, de vitamines et de compléments alimentaires. Quelles sont-elles ?

  • Docteur Thierry Albert : Manger normalement, équilibré, comme il est conseillé de s’alimenter dans les pays occidentaux. Les suppléments vitaminiques ne servent à rien. C’est l’absence d’appui et les soins de base qui priment.

- Question 3 - Pour soigner les escarres, j’entends beaucoup parler d’huile, de miel de lavande ou de romarin à appliquer sur la plaie. Qu’en pensez-vous ?

  • Docteur Thierry Albert : « On peut tout mettre sur une escarre, sauf le malade », disait le professeur Raymond Vilain, chirurgien à l’hôpital Boucicaut à Paris. L’huile est utilisée en massage préventif pour garder la peau souple et hydratée, diminuant le facteur de risque. Le sucre et le miel ont des vertus de nettoyage et de lutte contre les bactéries. Pour ma part, je n’utilise jamais ce type de produit car ils ne sont pas classiquement utilisés en médecine aujourd’hui.

- Question 4 - Tétraplégique depuis dix-sept ans, marié et père de quatre enfants, j’ai 45 ans. Actuellement, mes escarres sont propres, très peu larges, sans suintement ni nécrose. Par contre, bien que stationnaires depuis un an, elles sont très profondes. J’ai essayé plusieurs protocoles mais sans résultat. Avez-vous des informations sur les nouveaux soins au niveau du sacrum ?

  • Docteur Thierry Albert : Il n’y a pas de nouveaux soins mais de bons vieux principes. Respectez la première règle qui est la décharge : ne dormez pas sur le dos et ne vous appuyez pas sur le sacrum, surtout en position semi-assise. Si vos escarres sont très profondes, vous avez peut-être besoin d’être opéré. C’est parfois une bonne indication. En effet, la chirurgie de recouvrement (autogreffe avec de la peau saine) donne alors des résultats plus solides qu’une cicatrice classique.

Propos recueillis par Carole Bourgeois, journaliste Faire Face

 

Articles de cette rubrique

  1. Les escarres "réponse d’un pro" - Dr Thierry Albert - (Faire Face Paratetra)
    Origine : septembre 2006 | Auteur : Carole Bourgeois, journaliste | En ligne : 26 mars 2008

  2. Vous avez une escarre ?
    Origine : 18 octobre 2011 | Auteur : Jean-Marc Fraissinet | En ligne : 14 novembre 2011

  3. Un site de référence sur l’escarre, comment la prévenir, la traiter
    Auteur : PERSE et Asymptote | En ligne : 14 mai 2008

  4. Escarres, Soins service online (revue des professionnels de soin à domicile)
    Auteur : Société Hartmann (Société commerciale) | En ligne : 29 février 2008

  5. Les escarres : le site portail "Moteurline" de l’APF
    Auteur : APF Ecoute Infos | En ligne : 29 février 2008

  6. Forum ALARME : discussion sur le choix du coussin
    Auteur : Forum Alarme | En ligne : 23 février 2009

  7. Conférence de consensus : Prévention et traitement des escarres de l’adulte et du sujet âgé
    Origine : décembre 2001 | Auteur : HAS (Haute Autorité de Santé) | En ligne : 11 octobre 2011